boomering-logo-version-5.png

#// BOOMΞRING

TEMPORARY WEBSITE

Briser les infox, favoriser l'esprit critique

// Résumé du PROJEt

01

Paréidolia

Pour comprendre l'esprit critique

02

Talos - chatbot

Robot conversationnel

03

MAPPING REBUILT

Interactiv' Living map of FAKE NEWS

958 caractères

Les arborescences de l’imaginaire sont sans limites, tout comme celles de l’internet.

C’est entre autres pour ces raisons que les fakes-news circulent à la vitesse de la lumière sur les réseaux sociaux et dans certaines communautés; nous sommes de plus en plus nombreux à qualifier ces éléments comme le "mal du siècle". Quoi que l'on en pense, cela constitue le véritable "miroir" d'une société en crise et en quête de récit. C'est ainsi que les ''fake-news'' et le complotisme vivent et prolifèrent dans le monde numérique d'internet; certaines fake-news peuvent être cocasses, et d’autres malheureusement entrainer des mouvements violents allant jusqu’aux attaques physiques sur les individus, voire pire, en touchant des vies bien réelles, avec parfois des répercussions très concrètes.

Notre groupe d’experts, au travers du projet Boomering / Erasmus, travaille actuellement à la mise en œuvre de 3 outils pour combattre ces mouvements au niveau européen.

Né de l’idée de fournir à l’Educateur (terme générique recouvrant les éducateurs professionnels ou bénévoles et les parents) des outils pour prévenir la radicalisation religieuse de l’Adolescent (par convention syntaxique, en majuscule et singulier, terme générique, classification OMS : jeunes de 10 à 19 ans), et, plus largement, pour devancer son adhésion à toute thèse obscurantiste, le projet BOOMERING se retrouve dans la vocation d’inclusion sociale d’ERASMUS + (« promotion et accompagnement, par l'éducation, de la lutte contre la radicalisation et de la défense des valeurs de la démocratie » - BO ERI n° 47 du 19/12/2019).
Chez certains adolescents, l'analyse est corrompue par la désinformation, l’ignorance, l’endoctrinement… Ils ne sont plus accessibles aux valeurs démocratiques, aux droits fondamentaux, à la compréhension interculturelle et… in fine, s’éloignent d’une citoyenneté active et constructive. Cette appétence envers les infox survient dans un contexte plus général de crise de transmission des valeurs, de perte de sens à donner à l’existence, de déficit de repères, d’un sentiment de déclassement, et parfois de repli identitaire, victimaire et/ou social, susceptible de constituer une menace pour l’installation de la pensée critique chez l’Adolescent mais aussi de mettre en danger les valeurs démocratiques.

Briser ces « écosystèmes informationnels » (relations affinitaires, idéologiques...) nocifs, voire illégaux, avant qu’ils ne parasitent vraiment la pensée, est une manière d’agir pour l’inclusion sociale, tout en contrant aussi les pratiques discriminatoires et le racisme.
L’information dévoyée (mésinformation, désinformation, mauvaise information) est le dénominateur commun entre toutes les formes de dérives, allant de la perte du discernement à la légitimation de la haine. Il devient nécessaire de savoir vérifier les sources d’information avec d'autant plus d'acuité qu'elles se multiplient et entrent en concurrence entre elles, tendant à rendre inaudibles les propos des experts. L’Adolescent comme l’Educateur servent souvent eux-mêmes, volontairement ou inconsciemment, l'expansion de ces infox, favorisant à leur tour une information non fiable, à laquelle ils accordent leur confiance.
Au carrefour des champs d’action des acteurs de l’éducation, BOOMERING est porté par cinq partenaires, est conçu par des associations familiales et sociales avec l’appui de deux universités, divers organismes associés et des experts aguerris expérimentés dans les infox, les phénomènes d’emprise et le développement d'outils numériques appropriés.

Le projet a pour ambition de fournir à l’Educateur -dans le cadre d’une offre d’apprentissages- des outils numériques interactifs destinés à lutter contre l’attrait croissant des adolescents de 10-19 ans, et parfois de leurs aînés, pour les infox et les théories complotistes ou obscurantistes (par ex. scientifiques, historiques, religieuses, politiques), véhiculées par le net et les réseaux sociaux.
Pour les partenaires du projet, l'esprit critique figure parmi les compétences à développer chez l’Adolescent. C’est une compétence psychosociale de plus en plus essentielle dans une Société actuelle hyper-connectée, dématérialisée, multiforme et en manque de repères, qui favorise aussi bien l’inventivité et la richesse humaniste, que tous les sophismes et, pire encore, le sectarisme, le repli, le misonéisme (refus de la nouveauté), et, plus globalement, l’obscurantisme (opposition à la diffusion de l'instruction, à la propagation de la culture et du progrès).

La construction d'une pensée critique et complexe est une compétence clé pour ajuster le niveau de confiance donné à une information en fonction de la fiabilité de la source, de l’argumentation, etc… Elle est donc capitale, mais non suffisante. Au-delà du renforcement de l’esprit critique, BOOMERING entend aussi soutenir l’Educateur pour qu’il accompagne, grâce à des outils de formation adaptés, le développement de l'esprit d'auto-critique comme auto-défense intellectuelle.
Accompagner l’Adolescent dans la démarche de penser par lui-même, d'apprendre à considérer la complexité, et lui donner des pistes pour qu’il comprenne comment il réfléchit, de quelle manière il adhère à certaines affirmations, pourquoi il accorde plus ou moins de confiance à la crédibilité de l’information considérée…, est indispensable pour préserver son inclusion sociale en l'armant face à la propagande, au racisme et l'amener à se protéger des approches radicales de tout bord.

Ces apprentissages ne peuvent s’appuyer que sur des expériences concrètes, porteuses de sens pour tous et de valeurs communes, appartenant au patrimoine socioculturel de l’Union Européenne. Ces apprentissages doivent être corroborés par une éthique élaborée et partagée et s’appuient sur des outils innovants permettant une éducation aux médias intégrant les nouveaux environnements informationnels qui différent selon les caractéristiques sociodémographiques des publics. Ces outils s'adaptent à cette diversité et développent une meilleure littératie de l’information sur le Net (capacité à chercher et vérifier de l’information).
Atteindre ces objectifs suppose que les partenaires du projet tissent des liens durables entre toutes les parties prenantes de l’Education (de la recherche et de l’innovation universitaire jusqu’aux structures d’éducation formelle et non formelle), et de la Société (société civile dont les associations et les groupes de parents en milieu scolaire ; acteurs politiques et économiques ; collectivités territoriales ; etc.).
Atteindre ces objectifs, suppose de proposer à l’Educateur des offres d’apprentissage de haute qualité (grâce notamment aux applications numériques novatrices utilisées), adaptées à ses besoins (selon des modalités pédagogiques diversifiées). Ces offres doivent être accessibles au plus grand nombre d’adultes afin, in fine, de bénéficier à un plus grand nombre de jeunes. C’est aussi un moyen de contribuer à l’inclusion sociale en réduisant les disparités dans l’accès des adolescents aux outils de l’éducation à la pensée et à l'analyse critique.

Les outils proposés doivent donc être performants, fiables, ludiques, mais aussi favoriser une approche expérientielle en étant suffisamment attractifs pour y associer parents (ou Educateurs) et adolescents, et leur donner envie de s’en servir. Ils doivent aussi être visibles et bien référencés pour apparaître en bonne place sur le net et sur les réseaux sociaux.

TALOS, robot numérique conversationnel, ouvre à tout moment un dialogue entre le jeune et l’adulte. Il permet de récupérer des données (non privées) et de proposer une information personnalisable, adaptée à chacun.